Voyages en Turquie

    • Préface : Jean-Claude Perrier
Voici l’histoire d’un véritable coup de foudre entre un homme, officier de marine et un pays, la Turquie, qui va durer toute une vie et, cet homme devenu écrivain, inspirer une part majeure de son œuvre. Depuis son premier roman, Aziyadé, paru, anonyme, en 1879, jusqu’à Suprêmes Visions d’Orient : Fragments de journal intime 1910-1921, dernier livre publié de son vivant, en 1921. Entre 1876 et 1877, Loti découvre un pays, dont la culture, le mode de vie, les habitants, la religion vont le fasciner, le marquer. Il y effectuera pas moins de neuf voyages ou séjours – certains de quelques jours, d’autres de plusieurs mois, jusqu’en 1913. La Turquie deviendra pour lui sa «patrie turque».
La Turquie a inspiré à Pierre Loti pas moins de cinq ouvrages de non fiction : Fantôme d’Orient (1892), «suite et fin» d’Aziyadé ; Constantinople en 1890 (1892). Trois recueils «de combat» consacrés par Loti à la cause turque, rassemblant des articles publiés dans la presse, des documents et des témoignages : Turquie agonisante (1913), La Mort de notre chère France en Orient (1920) et Suprêmes Visions d’Orient (1921).
  • 736 pages - 146 x 200 cm
  • Broché sous jaquette
  • EAN : 9782081368071
  • ISBN : 9782081368071

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer