Couverture bientôt disponible

Sculpteur de cimes

Mémoire vivante de l’époque qui vit tomber les 8 000, compagnon de cordée des plus grands, Guido Magnone a gravé son nom dans le roc et la glace en même temps que Lionel Terray, Gaston Rebuffat, Maurice Herzog et quelques autres. Arrivé en France à trois ans, ouvrier dans la cartonnerie familiale, il cherche sa voie ailleurs : dans le sport et l’art. Passionné de water-polo, il se consacre un temps à la compétition et, totalement autodidacte, intègre les Beaux-Arts, major devant un certain César ! Il se lie aux « Bleausards » et, après Fontainebleau et le Saussois, reçoit la révélation de Chamonix. Il a trente ans. En 1952, la conquête du Fitz Roy, en Argentine, et la victoire sur l’ouest des Drus, réputée impossible, lui assurent une entrée fracassante dans la cour des très grands. Suivent le Makalu, la Tour de Mustagh, l’ouverture du Jannu… Mais les grandes expéditions ne se limitent pas aux grandes ascensions. Elles sont, pour ce curieux de tout, l’occasion de découvrir le monde et de s’interroger. De 1957 à 1978, il dirige le plus important organisme de loisirs français, l’UNCM, puis l’UCPA à laquelle il donne ses lettres de noblesse. Il est aussi l’artisan du développement des infrastructures sportives en montagne. De 1961 à 1965, il préside le Groupe de Haute Montagne. Aujourd’hui, il a retrouvé ses anciennes amours, la sculpture, et expose régulièrement ses œuvres.
  • 304 pages - 153 x 240 mm
  • Broché
  • EAN : 9782700395709
  • ISBN : 9782700395709

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer