L’homme qui marche

«J’avais arrêté la date : le 18 août 2000, jour de mon anniversaire, allait être celui de ma métamorphose. Jean le marcheur laisserait derrière lui Béliveau le poseur d’enseignes pour avaler le monde ou s’offrir à lui, l’avenir le dirait.»

C’est sur un coup de tête, le jour de son anniversaire, que Jean Béliveau décide de quitter son Québec natal pour une marche autour du monde. Lorsqu’il se sépare de sa famille, il n’a que quelques dollars en poche et l’envie folle de se «frotter» au monde. Onze années plus tard, il aura réalisé la plus longue marche ininterrompue autour de la planète : plus de 75 000 kilomètres parcourus à travers 64 pays.
Il tombe amoureux au Mexique – pour neuf jours. Porte turban et grande barbe au Soudan, mange des insectes en Afrique, du chien en Corée et du serpent en Chine, est escorté – lui, marcheur pour la paix – par des soldats aux Philippines. Il ne tombe sérieusement malade qu’une fois et se fait soigner avec succès en Algérie, n’est attaqué que par deux jeunes voleurs ivres en Afrique du Sud, et arrêté à Addis-Abeba sans savoir pourquoi. Il a certes dormi sous les ponts, dans des foyers pour sans-abri, voire dans des prisons, mais a souvent été invité à dormir chez des gens séduits par son aventure. Il témoigne aujourd’hui de cette fabuleuse odyssée terrestre et de ses plus belles rencontres aux quatre coins du monde.
  • Poche Arthaud
  • Paru le 09/03/2016
  • Genre : Documents
  • 272 pages - 108 x 179 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081385290
  • ISBN : 9782081385290

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer